Publié : 21 janvier 2012
Format PDF Enregistrer au format PDF

Progressions CE2/CM

Ces progressions ont été construites selon deux logiques :

  • décliner un même thème en abordant, sur les 3 années du cycle, des sujets d’étude de difficulté ou d’approfondissement croissants ;
  • positionner complètement un thème sur une ou deux années du cycle.

Les tableaux illustrent ces deux approches possibles : ce choix répond à des impératifs scientifiques et didactiques mais laisse aux équipes
pédagogiques, des possibilités d’adaptation, en fonction du projet pédagogique et de la structure de l’école.

Le vocabulaire spécifique proposé est celui utilisé durant les séances tant par l’enseignant que par les élèves. C’est en menant les différentes investigations
que l’élève pourra mobiliser et s’approprier le vocabulaire nécessaire qui sera systématiquement repris dans le cahier de sciences particulièrement dans les
résumés de connaissances acquises.

L’horaire annualisé de 78 heures pour les sciences expérimentales et la technologie permet, pour couvrir l’ensemble du programme, d’organiser
l’enseignement sur la base de deux séances hebdomadaires, sans écarter pour autant d’autres modalités de travail sur un temps massé (semaine
thématique, sortie scolaire à dominante scientifique).

Les approches interdisciplinaires, associant plusieurs compétences du socle, peuvent permettre d’optimiser la gestion des temps d’activité, par
exemple en développant les compétences relatives à la rédaction de textes à partir des éléments d’observation et de conclusion obtenus pendant la séance
de sciences, ou encore en travaillant la compréhension des textes documentaires lors de séances de recherches sur documents.

L’organisation et la gestion de données constitue une partie importante du programme de mathématiques. Les activités scientifiques offrent souvent la
possibilité de la travailler. Les données pourront être directement issues des mesures réalisées durant les observations, des calculs effectués dans le cadre
de l’investigation. Elles pourront également figurer dans les documents fournis aux élèves. Elles seront présentées sous formes de tableaux, simples ou à
double entrée, et de graphiques. L’interprétation de ces données aidera à la validation des hypothèses de départ et à la formulation des conclusions. Des
liens sont parfois proposés avec les autres domaines du programme de sciences et avec « Apprendre à porter secours » (APS).

Documents joints